Episode 9 : 1852 km de solitude, enfin presque

C’est au matin du 21 août, jour de la Ste Ombeline, que Starfish a déployé ses tentacules pour s’élancer dans un grand périple qui allait le mener de Lorient à Lorient en passant par le Sud Est de l’Irlande et l’Ile de Ré. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Estelle, écœurée par le nouveau parfum aux solvants de son étoile de mer, retrouva l’extase du mal de mer peu de temps après son départ mais ça ne l’empêcha pas de se mesurer une nouvelle fois au Raz de Sein, qui, cette-fois-ci, la laissa aimablement passer. Idem pour le rail d’Ouessant que Starfish sauta allègrement.

Accompagnée de beaucoup d’amis humains ou animaux imprimés sur papier, elle fit route au Nord, dépassa les Scilly, s’empétola en Mer Celtique, discuta météo avec un chalutier irlandais, repartit vers le sud, contourna la Bretagne par l’ouest, repassa devant chez elle avec interdiction formelle d’aller s’y reposer, s’empétola une nouvelle fois pour finir par contourner l’île de Ré. Route retour au près, du vent, un bateau qui tape, un chalutier français cette fois évité de justesse, un petit détour en baie de Quiberon pour profiter des dernières heures de la journée et arriver au ponton après une vingtaine de virements de bord le lundi 29 août à 23 H, heure à laquelle tout le monde l’attendait pour pouvoir aller se coucher.

Bravo Estelle ! Bravo Starfish ! Votre qualification est BOUCLEE !